Artiste-mosaïste professionnelle, Adeline Benhammouda réalise des oeuvres en utilisant toutes sortes de matériaux, marbres, granit, verre, smaltis, céramiques…

Québécoise d’adoption, française d’origine kabyle et polonaise, l’artiste  s’installe à Montréal en 2007 avec le souhait de contribuer à la mise en avant de l’art de la mosaïque, expression de la matière et outils d’interprétation de l’image, comme élément à part entière des arts visuels à Montréal.

Chaque fragment de matière permet dans un assemblage final de reproduire une image qui doit transmettre l’émotion de départ ainsi que la sensibilité qui accompagne l’artiste pendant tout le processus de création.

La vie est une mosaïque d’événements, de couleurs, de sentiments, et l’art de la mosaïque se façonne à travers les éléments qui nous entourent dans la vie : le verre, la céramique, le marbre, les coquillages, les bouchons de liège ou tout autre objet pouvant être réutilisé et avoir un second souffle dans une mosaïque. Adeline utilise beaucoup de matériaux recyclés dans ses œuvres, que ce soit des sculptures, des murales ou du mobilier.

Elle se laisse guider par le contact avec la matière, le toucher, des matériaux bruts comme la pierre ou du verre iridescent, la céramique émaillée neuve ou usagée. Son inspiration est le plus souvent guidée par l’exploration des textures, et la lumière sur la matière joue un grand rôle dans son processus créatif.

Depuis 2014, elle s’est donnée la mission de promouvoir les arts visuels à un large public, de stimuler le potentiel créatif des individus en proposant les ateliers d’art de la mosaïque aux élèves dans les écoles, en réalisant des murales avec la participation des citoyens dans les ruelles vertes de Rosemont la Petite-Patrie, en démarrant une école de mosaïque au foyer d’enfants de Croix des Bouquets en Haïti.